reflets froissés


A propos de Laurence COURTO

Après une enfance dans les cités ouvrières de Lorraine, elle arrive en 1968 à Paris. Elle fréquente l'Ecole d'arts graphiques Clouet, est admise à l’École Camondo, puis étudie l'Histoire de l'Art et d'Archéologie à Paris X et l’architecture à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Titulaire du diplôme d’architecte DPLG en 1979 et docteur en Urbanisme et Dynamique de l'Espace IUP de Paris en 1984, elle enseigne à Paris VIII et réalise de nombreux travaux sur l'espace urbain et sur le patrimoine industriel.
À partir de 1990, elle revient à la peinture. Elle étudie la calligraphie à Pékin et Shanghaï et entreprend un voyage dans le monde, séjourne à Cuba, au Cap Vert, en Argentine et en Italie où elle explore les territoires des traces et réalise une série de dessins sur la mémoire. 
Françoise Talazac, FRAC Aquitaine, a écrit : Laurence Courto travaille sur le support et le rapport à l’espace. Elle se situe dans la filiation d’artistes comme Tapies, Twombly, Susan Rothenberg et Basquiat qui savent que la matière est la mémoire du temps de la peinture.
En 1995, elle expose pour la première fois à Paris.
Depuis 1999, participe régulièrement à des salons internationaux : Comparaisons et Salon d’Automne (Paris), Linéart (Gent), Arte Fiera (Bologne), Arte Padova (Padoue)
Son travail est présenté dans les galeries et les musées.