Frérédic ARDIET – ART CAPITAL salon du Dessin & Peinture à l’eau

Quand :
13 février 2018 – 18 février 2018 Journée entière
2018-02-13T00:00:00+01:00
2018-02-19T00:00:00+01:00
Où :
Grand Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
France

Au Grand Palais du 13 au 18 février de 10h à 22 heures

Enregistrer


A propos de ARDIET Frédéric

Frédéric Ardiet Anthropomorphies
à la galerie l'œil du Huit
Dans cette vraie galerie, partenaire depuis des lustres d'Anvers aux Abbesses, où l'on expose et vend de la vraie peinture contemporaine, Frédéric Ardiet, un des père fondateurs de ces portes ouvertes devenues incontournables au fil des ans, a présenté en décembre dernier sa nouvelle production.
Ainsi, nous avons pu encore une fois rétablir ce lien ténu entre notre propre vision de l'homme et de celle de cet artiste inclassable qui fait de la trace de l'homme une empreinte qui semble venue de l'art rupestre.
Alors ce trait si fluide, si léger, aérien, toujours juste, impalpable et chorégraphique, est devenu la signature de cet artiste. Étonnamment, le traitement de la couleur rejoint celui du trait comme si cette matière-là ne pouvait en aucun cas être autre.
Alors pour moi qui ai toujours considéré que la vraie peinture est d'abord une écriture, j'ai, regardant ses toiles, comme la preuve délectable de la vérité de ce que j'avance. Cette œuvre au long court si personnelle, si rigoureuse, avec son style fait d'élégance du geste, si naturelle sans jamais se départir d'une formidable rigueur joyeuse et souple à la fois.
Voilà ce que j'ai profondément ressenti au sortir de la dernière exposition de Frédéric Ardiet, cet artiste aussi discret que pudique dont l'œuvre semble venir de si loin dans l'histoire de l'art que c'est à nos propres racines qu'elle nous renvoie.

Raymond Lansoy
Montmartre à la Une - 1er trim 2014

- - - - - -

Atelier d'Orsel, 11 rue d'Orsel, 18e

Voilà un artiste qui creuse son chemin au service du mouvement. Son trait est mouvement, sa peinture est mouvement, un mouvement qui rapproche les hommes des femmes, les lèvres des cœurs avec une pudeur et une tendresse qui vous feraient croire à un monde d'amour.
2007, Montmartre à la une - N°16